Le concept

Communauté verte dédiée à la conservation des semences du monde entier

Stages/Bénévolats

La ferme Pun Pun est ouverte aux volontaires désireux d’apprendre à cultiver leur propre nourriture, pour quelques semaines à 6 mois.

A une heure de la belle ville de Chiang Mai, existe une petite communauté d’environ 60 personnes, dédiée à la conservation des semences du monde entier.

En 2003, l’endroit où nous avons rencontré les membres de la communauté était un endroit sombre rempli de roches. Seize ans plus tard, elle est méconnaissable. Ici se dressent de beaux arbres, des maisons construites dans la boue et une grande variété de fruits et légumes.

Nous avons rencontré Mandy et Top. Top est un bénévole qui travaille à la ferme depuis plus d’un mois alors que Mandy est une des vingt membres de la communauté. Cela signifie qu’elle peut vivre à la ferme de façon permanente, voter lors des réunions qui ont lieu deux fois par an et recevoir un petit salaire si elle en a besoin, pour subvenir aux besoins de sa famille et couvrir ses dépenses. Beaucoup de bénévoles qui viennent à la ferme sont des Thaïlandais. Ils restent souvent un an pour apprendre à être fermiers et à cultiver leur propre lopin de terre à l’avenir.

La première mission de la communauté est la conservation des semences. Ils considèrent que les grandes entreprises empêchent les gens de jouir de leur droit de cultiver leur propre nourriture et que les gens ont perdu contact avec la nature. C’est pourquoi ils sont les gardiens de la diversité des semences.

Le nom Pun Pun, en thaïlandais, signifie ” mille variétés “, en référence aux nombreuses graines récoltées, stockées et cultivées à la ferme Pun Pun. Maïs, mangue, haricots verts, tournesol mexicain, cosmos, graines de chia…. Ces légumes, fruits et céréales sont presque suffisants pour nourrir tous les habitants de la ferme. Ils vendent l’excédent quand ils en ont et achètent des légumes et des fruits quand ils en ont besoin.

En effet, tous les fonds qu’ils reçoivent des bénévoles, de leurs ateliers et de leur boutique sont redirigés vers la conservation des semences. Pour acheter de nouvelles graines qui viennent de loin, les tester, planter et obtenir de nouvelles graines. En fin de compte, l’objectif est d’autonomiser les gens en distribuant des semences aux agriculteurs de toute l’Asie du Sud-Est.

Environ 100 enveloppes pleines de graines sont envoyées chaque semaine. De cette façon, Pun Pun veut redonner le pouvoir de cultiver la nourriture aux gens et se libérer des grandes compagnies qui vendent des semences qui ne peuvent pas être récoltées et replantées l’année suivante pour vous en rendre dépendants.

En 2003, Peggy et Joe ont acheté ce terrain pour construire leur maison et cultiver des légumes et des fruits. Au fur et à mesure que les gens venaient, une petite communauté s’est rassemblée autour d’eux et de leur mode de vie. 

La ferme Pun Pun ne se contente pas de cultiver, collecter, stocker et distribuer des semences. Ils construisent également leurs propres maisons en briques et en bois et respectent l’environnement dans tous les aspects de leur vie. Les membres ont expliqué le concept de “technologie appropriée”, qui fait référence à l’utilisation de la technologie uniquement à certaines fins, mais jamais seulement pour le confort. Par exemple, ils produisent leur propre biodiesel, filtrent l’eau d’un étang voisin et chauffent leur eau à l’énergie solaire.

La vie dans la communauté est assez simple. Chacun a ses propres responsabilités. Prendre soin d’une certaine parcelle de terre, envoyer les semences ou préparer les repas pour tout le monde. Ils vivent avec l’idée qu’en l’absence de règles, les gens se sentent responsables de leurs actes et sont guidés par leur bon sens. De cette façon, la communauté grandit sainement avec des gens qui vont et viennent sans aucune restriction.