Le concept

Ferme de poivre de Kampot AOP biologique fairtrade

Stages/Bénévolats

Ce charmant entrepreneur serait ravi d’accueillir des étudiants qualifiés, volontaires et énergiques pour l’aider à monter l’un de ses nombreux projets. Seul ou en équipe, n’hésitez pas à le contacter pour vous joindre à cette belle aventure !

Accueillis par quatre dindes, une famille d’oies, un gang de canards et trois chiens ayant survécus au barbecue, nous rencontrons Norbert Binot sur sa ferme de poivre de première qualité : Kampot Jewels by FairFarms.

Nichée à une heure du village de Kampot dans le sud du Cambodge, cette exploitation est dans l’unique air géographique de poivre au monde : Kampot. Ce poivre IGP (Indication Géographique Protégé) que Norbert et toute son équipe produit avec amour et dévotion se retrouve sur les tables des plus grands chefs mondiaux, parmi eux, Alain Ducasse, Alexandre Couillon et Pierre Gagnaire !

Il y a quatre ans, Norbert a acheté 13 hectares dont 70% sont dédiés à la culture de poivre.

Originaire du sud de l’Inde, dans la région du Kerala, le poivre pousse sous l’ombre que lui offre naturellement la canopée. Cette liane pousse sur les arbres qui font office de tuteurs. Afin de reproduire ces conditions, la première année a été dédiée à l’installation de 15 000 piquets portant chacun 2 lianes et de nombreux filets placés en hauteur pour mimer l’ombre de la canopée tropicale.

Le poivre étant également très demandeur en eau, un système d’irrigation à été mis en place afin de satisfaire les besoins en eau de ces lianes majestueuses.

Trois ans plus tard, toute l’équipe des Joyaux de Kampot célèbre leur première récolte de 9T, une victoire !

Suite à la récolte, plusieurs étapes longues, minutieuses et qui demandent beaucoup de savoir faire sont nécessaires à l’obtention d’un poivre de qualité premium.

Étape 1 – La récolte des stems

Lors de la récolte qui a lieu de Mars à Mai, les petites mains agiles des ouvriers et ouvrières récoltent les stems qui portent des fruits de couleurs rouge, orange et verte.

Étape 2 – Le tri des grains

Ces grains subissent une étape de tri par couleurs. Le poivre rouge et le poivre blanc sont les plus recherchés et les plus rares. Respectivement obtenus par les fruits rouges et oranges, ils sont égrenés à la main tandis que les grains verts subissent un égrenage semi-mécanique via une vis sans fin qui les sépare du stem et des feuilles.

Etape 3 – Faire bouillir au feu de bois

Cette étape permet de fixer les couleurs et de faciliter le séchage en éclatant les pores du grain de poivre.

Étape 4 – Séchage au soleil du Cambodge

Les grains rouges, verts et oranges sont mis à sécher au soleil pendant 4 à 8 jours. C’est durant cette étape que les grains prennent leurs couleurs définitives. Par exemple, les grains verts noircissent pour donner le poivre noir que nous connaissons.

Étape 5 – Tri des plus beaux grains

Norbert vend essentiellement du poivre en grain, celui-ci doit donc répondre à certains critères de qualité : taille, enveloppe sans défaut et rainures de séchage bien réparties sont obligatoires. Encore une fois, la minutie des équipes permet de choisir chaque grain qui sera envoyé aux chefs. Les autres produits seront utilisés pour faire du poivre moulu !

Étape 6 – Soufflage du grain

Le poivre est calibré selon sa densité, un bon poivre à une densité de 550g/L, le poivre de Kampot se doit d’avoir une densité de 580g/L ce qui atteste de sa qualité supérieure. Pour sélectionner ces grains, Norbert dispose d’un engin étrange qui souffle les grains et sépare les lourds des légers, ainsi, seul le meilleur est collecté.

Étape 7 – Tri des grains soufflés

Pour permettre d’avoir un produit parfait, les grains sont triés une dernière fois !

Puis, le produit final est enfermé dans la réserve où il attend, peu de temps pour conserver sa fraîcheur, d’être transporté à Singapour ou en France !

Pour proposer le meilleur du poivre, toute l’exploitation est biologique, elle n’utilise aucun produit chimique et fabrique, à l’aide de déchets organiques, les pesticides dont elle a besoin. Tout le travail est réalisé manuellement ce qui permet de détecter les maladies et faiblesses des plants et ainsi d’éviter des épandages préventifs et inutiles de produits agressifs.

En plus de ses activités agricoles, Norbert veille à avoir un impact positif sur la communauté alentour.

Première ferme AB europe, USDA Organic,membre du réseau Fair for Life, un label de commerce équitable qui implique que l’entreprise reverse 2% de ses bénéfices dans un fond auto-géré avec lequel ils aident à financer des projets communautaires, ici le projet des briques de Joe.

Humaniste dans l’âme, il offre à ses employés une assurance santé, des vacances, des congés maternités, un logement, les repas, une éducation pour les enfants. La ferme utilise également une partie de ses revenus pour financer des projets environnementaux et/ou sociaux tel que les briques écologiques ou une école pour des enfants défavorisés (École du Bayon).

Norbert est un français de 34 ans, plein d’idées, d’histoires à partager et de volonté. Il a su nous accueillir dans les meilleures conditions qui soient : le cœur et l’esprit grand ouvert avec du travail à nous confier. Merci pour tout Nono !

Un contact