Eco-quartier Hochelaga

#Communauté Durable

Le concept

Développer des projets qui permettent aux citoyens de s’impliquer dans le verdissement, l’embellissement et le nettoyage de leur quartier.

Stage/Bénévolat

Cette organisation accueille déjà des stagiaires et serait ravie de vous recevoir pour un stage concernant ses différents projets… Les stages sont très formateurs car le stagiaire mène son propre projet de A à Z.

Petit rappel sur les écoquartiers Montréalais

L’Écoquartier est un programme d’action et d’éducation environnementale initié par la ville, qui a vu le jour en 1995, et qui vise à promouvoir l’écocivisme, à améliorer le milieu de vie des Montréalais et à favoriser et encourager les projets et associations citoyens (soutien matériel et humain, représentant politique auprès de l’arrondissement…).

Chaque quartier de la ville de Montréal décide de mettre en place ou non ce programme. Un total de 24 écoquartiers sont répartis sur 19 arrondissements. Pour être mis en place, le programme doit être supporté soit par l’arrondissement lui même (les élus), soit par un organisme mandataire qui répond à un appel d’offre lancé par le quartier, .

Finalement ce programme qui lie les citoyens et les élus a trois angles d’action : embellissement, verdissement et gestion des déchets.  Parallèlement, des projets annexes sont mis en place chaque année en fonction de la volonté des citoyens du quartier.

Processus de mise en place d’un verger

L’association « Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur » (YQQ) est mandataire de l’écoquartier Mercier Hochelaga-Maisonneuve. Cette association citoyenne créée initialement pour lutter contre les graffitis à l’aide de murs végétalisés a répondu à l’appel d’offre lancé par le quartier pour mener le programme Écoquartier. YQQ chapeaute trois grands programmes :

  • Sa mission originale pour le retrait des graffitis

  • L’Ecoquartier de Mercier Hochelaga-Maisonneuve

  • Paysages solidaires, agriculture urbaine à grande échelle

Les employés de l’écoquartier sont donc engagés par YQQ.

Le programme Ecoquartier agit sur 2 volets différents :

  • “Nature en ville” pour le verdissement et l’embelissement de la ville

  • “Eco-responsabilité” pour la gestion des déchets

Nous avons rencontré Stéphanie Pellerin, conseillère en environnement et responsable du volet “Nature en ville”. Nous avons discuté avec elle dans le cadre de son projet sur les ruelles vertes.

Qu’est ce qu’une ruelle verte ?

Les ruelles, caractéristiques de l’urbanisme montréalais, sont des voies parallèles aux rues derrière les maisons. Elles permettent l’accès aux habitations par la cour arrière et offrent un passage pour les pompiers . Elles ne sont pas considérées comme des rues et ne portent donc pas de nom. Malheureusement ces voies sont souvent laissées à l’abandon et sont vecteurs d’insécurité. Ces ruelles où les enfants jouent sont trop souvent utilisées, à tort, par les conducteurs impatients qui souhaitent éviter les embouteillages.

Une ruelle est dite verte lorsqu’elle est aménagée par les citoyens grâce à des plates bandes fleuries, des bacs de verdissement et de captation d’eau de pluie, des dessins colorés au sol et sur les palissades. Ces lieux ont plusieurs avantages notamment :

    – L’amélioration de la qualité de l’air et les bienfaits pour la santé

    – La meilleure gestion des eaux de pluie

  – Le renforcement du sentiment de sécurité et d’appartenance

    – L’enrichissement du paysage et de la biodiversité végétale

Ces structure vertes créent un goulot d’étranglement qui dissuade les voitures de passer.

Pour que soit mise en place une ruelle verte, 80% des citoyens concernés doivent accepter le projet (dont au moins 30% de propriétaires) et 50% doivent être prêt à s’investir. Il faut en effet être sûr que le projet ne sera pas laissé à l’abandon après investissement.

Quel est le rôle de l’écoquartier dans la mise en place des ruelles vertes ?

L’écoquartier est là l’année d’implantation logistique pour planifier les travaux, mettre en place un budget, faire le lien avec les entrepreneurs (qui fournissent graines, terre, matériaux), et dispenser si besoin des formations pour les citoyens. Puis les citoyens entretiennent seuls leur écoquartier mais peuvent faire appel, quand besoin est, aux services de l’écoquartier.

Nous avons fait de la prospection avec Stéphanie pour communiquer sur les ruelles vertes dans les quartiers où ces voies ne sont pas ou peu exploitées.

C’est un levier qui a suscité la mobilisation citoyenne et la curiosité. Les gens se mobilisent beaucoup à Montréal, ils n’hésitent pas à y mettre du leur, à commencer des projets, mettre des sous de leur poche. Les citoyens montréalais sont très imaginatifs. Ce n’est pas uniquement l’écoquartier qui lance des projets et fait appel aux citoyens mais c’est aussi l’inverse.

Paysage solidaire

Paysage solidaire est un pôle de l’ensemble chapeauté par YQQ. Cette organisation réalise de l’agriculture urbaine à grande échelle. Ils vendent leur production dans des kiosques, à des restaurants et font des paniers de fruits et légumes. Ces produits sont vendus à des prix très compétitifs pour lutter contre le désert alimentaire qui subsiste dans certains quartiers est de la ville. Située dans un ancien bassin agricole, la production a atteint 1560kg l’année passée, l’objectif étant d’augmenter encore la production cette année avec une surface exploitable de bientôt 2km². Ail, tomates, aubergines, fines herbes, de nombreuses espèces sont cultivées pour fournir des panier garnis diversifiés. Des partenaires locaux fournissent d’autres cultures qui ne peuvent être faites sur place.

La même chose en France ?

En France, les éco-quartier ça existe aussi ! Depuis 2012, la démarche ÉcoQuartier, portée par le ministère du Logement et de l’Habitat Durable, vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement, à travers le label ÉcoQuartier qui se fonde sur 20 engagements.

Tu adhères aux principes de la ville durable ? Tu souhaites approfondir ta réflexion sur la démarche EcoQuartier ? Clique ici:  http://www.ecoquartiers.logement.gouv.fr/

Pour aller plus loin, n’attends plus et candidate dès à présent à la 5ème Campagne de labellisation Eco-quartier !

(http://www.ecoquartiers.logement.gouv.fr/authentification/inscription/)

Un contact

VoirVoir le6711 Rue de Marseille, Montréal, QC H1N 3B4, Canada

Christelle Kouotze

Coordinatrice de l’écoquartier

natureenville@ecomhm.com

Stéphanie Pellerin Plourde

Conseillère en environnement

conseillerhm@ecomhm.com