Le concept

Recyclage de verre et plastique pour faire des briques

Stages/Bénévolats

Ils sont ouverts au volontariat pour les aider à fabriquer tous leurs produits.

Nous avons rencontré Josh à la périphérie de Kampot, une petite ville du sud du Cambodge. Dans leur atelier, des machines d’un rouge éclatant sont partout: presses, broyeuses et tapis roulants. Les bouteilles en verre ont été soigneusement triées par couleur et les boîtes en polystyrène sont propres et comme neuves.

Josh a rejoint ECHO en mars 2019, il y a à peine deux mois. Il travaille aux côtés de Joe et Bib qui travaillent sur le projet depuis 2017. Ils récupèrent des bouteilles en verre pour les transformer en quelque chose de nouveau et utile. Même chose avec le polystyrène. La mission de Josh est de trouver un moyen de faire de même avec les bouteilles en PET, type de plastique très courant.

Au Cambodge, seuls l’aluminium et le plastique sont recyclés, c’est pourquoi ils ont eu l’idée de recycler les bouteilles en verre. Ils ont décidé d’utiliser ce verre comme matériau de base pour construire des briques qui évitent l’utilisation de ciment pour la construction.

En effet, la production de ciment libère beaucoup de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Pour ce faire, les briques sont fabriquées dans une forme de «Lego» afin qu’elles s’emboîtent les unes dans les autres et puissent être fixées au rang situé en dessous par un tube en plastique. Ainsi, pas besoin de ciment, et la brique peut être réutilisée ultérieurement pour un autre bâtiment.

En association avec cette idée de durabilité, l’investisseur principal du projet, basé à Phnom Penh, a décidé d’y ajouter un engagement social. En effet, 10% de la production de briques doivent aller à l’un des six villages sélectionné pour aider à la construction d’une école ou de logements pour les plus pauvres. Une école a déjà été construite à partir de ces briques et les enfants de cette école viennent parfois aider ECHO dans leur travail.

Pour produire les briques, les bouteilles sont d’abord brisées puis réduites en sable grâce à une meuleuse. De l’argile est pulvérisé pour être ajouté au sable. La composition du mélange entre le verre et l’argile est très importante et détermine la solidité du matériau final et donc la capacité de la brique à être un bon matériau de construction. Le mélange est ensuite chauffé pour être poussé dans le moule. Après une période de refroidissement, la brique est prête pour les travaux de construction. Elle est vendue à un prix similaire à celui d’une brique ordinaire.

Mais les briques ne sont pas les seuls produits d’ECHO. Ils vendent également de beaux carreaux faits de verre recyclé qui sont utilisé pour des plans de travail et des bars ainsi que des beanbags remplis de flocons de polystyrène propres fabriqués à partir des boîtes de polystyrène utilisées pour le transport dans le pays. Avec 20 boîtes utilisées pour un seul beanbag, cela facilite la réutilisation et le recyclage des déchets.

À l’avenir, ils aimeraient pouvoir mieux contrôler la composition de leurs briques afin de pouvoir construire des bâtiments de plus de deux étages. Ils aimeraient également trouver le moyen de transformer les bouteilles en PET en briques. Ils essaient également de sensibiliser les locaux et les touristes au recyclage avec les produits qu’ils vendent.

Un contact