Le concept

Cette structure comprend deux entités  : 

  • 1 association ayant comme objectif de trouver des innovations low-tech valorisant les déchets dans le monde
  • 1 entreprise tournée autour d’un projet de valorisation de déchets : la Crysalis.

Stage/Bénévolat

L’équipe était déjà complète lors de notre rencontre, 

mais cette structure aura besoin de stagiaires/services civiques pour janvier 2021, donc n’hésitez pas à entrer en contact directement avec eux  😉

Earthwake, l’association qui transforme le plastique en carburant !

Le 4 août, nous avons rencontré Matthieu Kamm, chef de projet d’Earthwake, pour disctuer avec lui de la valorisation des déchets plastiques à travers le monde et comment Earthwake répond à cet enjeu.

8,3

milliards de tonnes

de plastique produites entre 1950 et 2015. (Source Sciences Advances)

80

mille tonnes de plastique

sont rejetées dans la nature. (Source : Rapport France 2019 WWF : stoppons le torrent de plastique)

750

mille débris/km2

s’accumulent sur le 7ème continent. (Source : Cinq chiffres alarmant sur la pollution plastique dans le monde. Les echos 2018)

99%

des oiseaux

auront déjà ingéré du plastique en 2050. (Source : Association Cleansas.)

Ces chiffres traduisent des conséquences dramatiques sur l’environnement à l’échelle planétaire. Cependant, toutes les régions à travers le globe ne sont pas impactées de façon homogène. C’est ce qu’ont pu remarquer Samuel Le-Bihan et François Ganel lors de missions en Afrique de l’Ouest avec Action Contre La Faim. Étant confrontés au problème de la gestion des déchets, ils s’animent d’une envie d’aider. C’est ainsi qu’en décembre 2014 l’association Earthwake vit le jour.

Aujourd’hui, leur innovation s’articule autour le de la mobilité de la technologie de pyrolyse. Cette technique, utilisée depuis plus d’une 50aine d’années en Asie notamment, consiste en une décomposition chimique d’un composé soumis à forte température mais sans oxygène ! Cela permet ainsi d’éviter l’oxydation


Cette innovation a donné naissance à la Chrysalis : la machine mobile qui transforme les déchets en carburant qui a vu le jour dans le bassin Niçois !

La Chrysalis est construite avec des composants en acier, “un matériau 100% recyclable”. Cette composition en acier apporte également une robustesse non négligeable, puisqu’elle permet à la machine d’avoir une durée de vie de plus de 20 ans. 

Aujourd’hui, cette technologie est encore à l’état de projet mais semble prometteuse ! En effet, dès cet été elle sera testée en conditions réelles au sein de divers projets, afin de finaliser son optimisation.

La chrysalis, aucun déchet plastique ne lui résiste !

La chrysalis permet la valorisation des déchets plastiques ménagers, industriels (films plastiques PE et PP), des déchets agricoles (big bags, plastiques paillages et serres) et enfin les chutes des centres de tri.

Il est très important que les déchets plastiques ne soient pas souillés pour permettre l’obtention d’un carburant de très bonne qualité afin d’alimenter les moteurs thermiques actuels, les engins agricoles, les bateaux et même les groupes électrogènes.

Le transport de la chrysalis représente une innovation importante. En effet elle peut intervenir localement, offrant ainsi une source d’énergie autosuffisante et à portée de main !

Et si demain tous les camions poubelles roulaient grâce aux déchets qu’ils recyclaient ? 

 

Un projet en développement à grande échelle !

Lorsque cette machine sera entièrement opérationnelle, Eartwake a pour objectif d’étendre son périmètre d’action aux pays en développement pour mettre en évidence qu’un déchet plastique possède un potentiel de valorisation à exploiter.